Connexion Utilisateurs  Pseudo:   mot de passe:   Inscrivez-vous
  Statistiques du site
 
Connectés la semaine dernière:5
Hommes:633
Femmes:333
Couples de femmes:30
Couples d'hommes:12
Nouvelles photos:0
Utilisateurs en ligne:2

  Dernières Infos
 
1er cas d'adoption intra-mariage homo
19 Oct, 2013


Communiqué de Presse, PARIS, le 18 octobre 2013

L'Adoption c'est fait !!
Les familles homoparentales enfin reconnues en...lire l’article

La violence faite aux enfants GPA doit cesser
08 Oct, 2013

Communiqué de Presse APGL – CNAFAL

PARIS, le 8 octobre 2013

Par ses deux arrêts du 13 septembre...
lire l’article

Toutes les nouvelles

  Témoignages
 
Papa Gay gai

par 

lire l’article
Toutes les histoires

Témoignages Retour  
Papa Gay gai

par 

Voici le témoignage d’un papa heureux et qui ne regrettera jamais d’avoir conçu un enfant dans le cadre de l’homoparentalité.
Très heureux mais qui est passé par de nombreuses difficultés. Il est facile de dire « oui je suis d’accord » à un couple de lesbiennes, « je vous donne ma semence  et on verra ensuite comment on s’organisera pour un week-end sur deux avec papa et maman », mais dans la réalité c’est une autre histoire.

 

Avant de concevoir un bébé, chose très facile si on sait bien compter (pour nous bingo au deuxième essai), il faut vraiment tout mettre à plat. Faire un contrat est illégal ... donner son sperme dans une seringue aussi d’ailleurs… [NDLR : inexact, faire un contrat n’est pas illégal, ça n’a juste pas de valeur juridique établie, mais ça peut être pris en compte par le Juge. D’autre part, donner son sperme dans une seringue n’est pas illégal, c’est l’entremise d’un praticien médical qui est illégale].

 

 Le problème que j’ai rencontré a été la différence d’âge entre les deux filles et surtout de la part de la plus âgée qui ne porta pas l’enfant. En fait c’était elle qui désirait le plus cet enfant mais je pensais qu’elle saurait tenir sa place : celle de la compagne de la maman, et donner simplement de l’amour au bébé. Malheureusement elle n’a pas voulu garder cette place et a eu une très forte emprise sur la jeune maman. 

 

Par chance, sur les conseils d’une avocate, j’avais fait une pré-reconnaissance avec la maman au 5 ème mois de grossesse. Le jour de la naissance, les problèmes ont commencé immédiatement : la compagne de la maman s’est prise pour le papa et m’a empêché de voir mon enfant, elle le voulait pour elle.

 

J’ai dû enclencher devant le Tribunal des Affaires Familiales une procédure pour pouvoir exercer un droit de garde et d’hébergement car je savais que ça allait durer longtemps. En fait, beaucoup plus longtemps que prévu car je n ai pas pu voir mon enfant pendant quinze mois ! Quinze mois d’enfer où j’ai eu droit aux pires monstruosités de la part de cette femme qui avait sous son emprise la mère de mon enfant. Nous avons même eu droit, suite à des lettres anonymes, à des convocations (mon compagnon, mes employeurs et moi) à la gendarmerie pour cause de pseudo-pédophilie, et des lettres style "corbeau" pleuvaient de tous les côtés, et je passe sur les attestations calomnieuses produites au tribunal.

 

Tout cela a mené à une enquête sociale à mon domicile pour mon compagnon et moi. Et là, miracle : l’enquêtrice sociale a vite vu les teneurs des accusations et a fait réagir la maman qui est sortie de sa torpeur et s’est rebellée. J’ai appris par la suite qu’elle avait essuyé des coups et des violences verbales très régulièrement. Enfin, après une médiation, nous avons fini par comprendre qu’il fallait aller dans une direction commune pour notre enfant, et depuis nous nous entendons à merveille la maman et moi. Notre enfant grandit dans un environnement parfait et elle ne nous pose aucun problème.

 

Ce témoignage pour dire, messieurs et mesdames, que quelles que soient vos motivations, ne cessez jamais de penser à votre enfant à venir, et pour éviter tous problèmes, faites des tours de table en commun et réfléchissez à vos actes. En plus, mettez votre ego de côté, un enfant ne peut avoir deux mamans ou deux papas. [NDLR : ces propos n’engagent que son auteur]       Vous éviterez ainsi de faire la une des journaux et des infos télévisées

Surtout, faites une pré-reconnaissance au 5 ème mois et mettez en place immédiatement un droit de garde et d’hébergement en commun devant le juge des Affaires Familiales de votre secteur

Hervé G.




construit sur la technologie osDate - (c) 2008 O.Caillau, DATASOLVE